Crassula
General Information   |   Species   |   Hybrids   |   Cultivars   |   Unidentified species

MICANS   Vahl ex Baillon, 1885


Fig. 1 - Crassula micans  Vahl ex Baill. Ph. L. Allorge-Boiteau

Cytologie : 2n = 32



Redécouverte à Madagascar de Crassula micans Vahl ex Baill., récoltée par Commerson.  

            Commerson récolta à Madagascar, en 1770, une Crassule dont Vahl fit la description et la nomma Crassula micans, ce qui signifie brillante.

Sa description fut par la suite complétée par Baillon, en 1885. Il y a 2 échantillons type de cette récolte conservés au Laboratoire de Phanérogamie, à Paris, l'un dans l'herbier général et l'autre dans l'herbier de Jussieu (fig. 4). Toutefois, cette espèce ne fut pas retrouvée ultérieurement.

Perrier de La Bâthie (1924) se demanda même, de ce fait, si ces échantillons avaient bien été récoltés à Madagascar ou s'il n'y avait pas eu une erreur du pays de récolte, comme se fut le cas quelques fois, dans ce que rapporta Commerson de son tour du monde, effectué sur « l'Étoile » et « la Boudeuse » de Bougainville.

Dans sa clé de détermination des Crassula, Perrier n'incorpore même pas C. micans et par là, considère bien que cette espèce n'est pas malgache (1924: 29) :  

1)         Plante annuelle, pubescente ; tiges dressées, fleur rouge.....................................C. fragilis

            Plantes vivaces, à tiges herbacées, plus ou moins couchées et radicantes à la base ;            

            fleurs blanches ou légèrement rosées..................................................................................2

2)         Feuilles pétiolées ou atténuées en pétiole, fleur solitaire........................C. nummulariifolia            

            Feuilles connées à la base – fleurs groupées ordinairement en cyme .............C. cordifolia

   



Fig. 2 – Aire de distribution de Crassula micans.
 
            Lors de plusieurs missions effectuées à Madagascar, dans la région de Fort-Dauphin (Tolagnaro), nous avons retrouvé cette espèce, le long du lac Andratoloharano, en forêt de Petriky, sur sable blanc littoral.
            Nous n'étions pas les premiers, car aussi bien dans le matériel non déterminé de Tsimbazaza (Madagascar) qu'à Paris, nous avons aussi retrouvé 3 parts récoltées précédemment mais non identifiées, de cette même région. Entre autre, Decary l'a récoltée à Vinanibe, baie voisine de Fort-Dauphin.
            Nous pensons que c'est bien là, la localité de récolte de Commerson. Commerson embarqua sur « l'Ambulante » en octobre 1770 et voyagea pendant trois à quatre mois dans la région de Fort-Dauphin (Oberlé, P. : 98). La baie permet l'entrée des bateaux à voile, alors que les deux autres lacs contigus, où cette plante a aussi été récoltée, sont séparés par un cordon littoral et n'ont pas de débouché sur la mer.
 
Systématique
            Le genre Crassula comprend environ 200 espèces cosmopolites. Il a fait l'objet de révisions aussi bien pour l 'Afrique du Sud (145 espèces) que pour l'Australie (14 espèces) par Toelken (1977 ; 1981).


            Actuellement le genre Crassula comprend cinq espèces endémiques de Madagascar :


 Crassula cordifolia Baker, 1890. J. Linn. Soc. 25 : 315, type : Baron 5194, Mts Ankaratra ; nom vernaculaire : Tsakomantavavy (Betsil.). Retrouvée dans cette même localité par A. Rakotozafy 1723 et B. & D. Du Puy MB 276, à 2250 m. d'altitude, en 1989.

Crassula expansa Dryan. ssp. fragilis (Baker) Toelken, 1975. Crassulaceae. J. S. African Bot. 41 (2) : 105. 1975. Basionyme Crassula fragilis  Baker, 1887. J. Linn. Soc. 22 : 469-470, type : Baron 3348, Centre. Humbert 13162.

Crassula humbertii Descoings, B., 1957. Nat. Malgache 9 (2) : 189-193, type : Descoings 2513, Cap Ste Marie, sur plaques calcaires ; illustrations : Descoings., 1997. J. Bot. Soc. Bot. Fr. 3 : 20. Rauh, 1998 : 324. Cultivée à Heidelberg, où elle change d'aspect par rapport aux photos prises dans le milieu naturel par Rauh, les taches de couleur disparaissent presque et les feuilles sont plus grandes que dans la nature (Fig. 3. Ph. L. Allorge).

Crassula micans Vahl ex Baill., 1885 Bull. mens. Soc. Linn., Paris 1 : 469-470 ; Type : Commerson s. n°, lectotype P-JU. ; isolectotype-P, récolté à Madagascar en 1770, désignés ici (Fig. 4). Allorge, L. & Bourgeois C. 841, forêt de Petriky, sud de Tolagnaro, sur sable littoral, en 1993 (Fig. 1). Petite plante prostrée à feuilles opposées, lancéolées à marge festonnée de poupre, pétiolées. Fleur à lobes du calice lancéolés, verts ; lobes de la corolle lancéolés, aplanis, valvaires, roses ; étamines blanches ; carpelles blancs saillants.

Crassula nummulariifolia Baker, 1884, J. Linn. Soc. 20 : 138 ; Lectotype Baron 511, Imerina Est, Andrangaloaka, en forêt humide ; noms vernaculaires : Dimbihindy, Talatakely.


Fig. 3 – Crassula humbertii Descoings : feuilles à limbe ponctué de taches pourpres ; fleur blanche. Ph. L. Allorge-Boiteau.



Fig. 4 – Crassula micans Vahl ex Baill. Herbier Jussieu n° 13493, récoltée par Commerson, à Madagascar. Ph. L. Allorge-Boiteau.



 
On peut donc compléter la clé de Perrier de la Bâthie :.
 


1)         Plante annuelle, pubescente ; tiges dressées, fleur rouge .............C. expansa ssp. fragilis
            Plantes vivaces, à tiges herbacées, plus ou moins couchées et radicantes à la base ; fleurs   blanches ou légèrement rosées........2
2)         Feuilles pétiolées ou atténuées en pétiole............................................................................3
            Feuilles sessiles connées à la base...................................................................C. cordifolia
3)         Feuille à limbe ponctué de taches poupres ; fleur blanche................................C. humbertii
            Feuilles à pétioles en coupe garnies de glandes.....................................C. nummulariifolia
            Feuilles à pétioles sans glande..............................................................................C. micans

 
Lucile Allorge-Boiteau

Bibliographie :
Descoings B. 1997. Notes sur quelques espèces nouvelles de Kalanchoe (Crassulaceae) de Madagascar. J. Bot. Soc. Bot. Fr. : 4 : 79-90.
Oberlé P. 1981. Madagascar, un sanctuaire de la Nature. Tananarive.
Perrier de la Bâthie H. 1924. Synopsis des Crassulacées Malgaches. Bull. Acad. Malg., nelle série : 29.
Rauh W. 1998. Succulents and xerophytic plants of Madagascar, Vol. II : 324, 3 photos de Crassula humbertii Descoings. Strawberry Press, California, USA.
Toelken H.R. 1977. A revision of the genus Crassula in southern Africa. Contributions from the Bolus Herbarium 8 (1) : 1-331 et (2) : 332-595.
Toelken H.R.  1981. The species of Crassula L. in Australia. J. Adelaide Bot. Gard. 3 (1) : 57-90.
 
Parution in Succulentes n°2, avril 2002 p.32-35.




< back