Echeveria
General Information   |   Species   |   Hybrids   |   Cultivars   |   Unidentified species

Echeveria elegans

Description (by M. Kimnach in IHSP, 2003) :

 

Stems nearly lacking.

 

Leaves densely rosulate, oblong-obovate or obovate-cuneate, acute to truncate, mucronate, upper face flat or concave, 7 – 7,5 x 1 – 3,5 cm, thick, nearly white or greenish glaucous, sometimes tinged purplish.

 

Inflorescences: a cincinnus, 10-15 cm tall, pedicels to 6 – 14 mm.

 

Flowers :  Sepals 5 – 10 mm, appressed to expanding ; corolla conoid-urceolate, 11 – 18 x 8 – 12 mm in diameter, rose to pink, slightly glaucous, often yellowish or greenish at apex.

 

Cytology : n = 31, 32, 34, 60, 62-63, 96, 120-130

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Synonyms :

Echeveria perelegans  Berger (1930)

Echeveria potosina  Walther (1935
Echeveria elegans var. kesselringiana  Poellnitz (1936)
Echeveria albicans  Walther (1958)
Echeveria elegans var. hernandonis  Walther (1972)
Echeveria elegans var. tuxpanensis  Walther (1972)

 

Série Urbiniae

 

Distribution : Mexique (Hidalgo, San Luis Potosi, Guanajuato, Querétaro, Jalisco?)

 

 

Description (par M. Kimnach dans IHSP, 2003) :

 

Tiges presque absentes.

 

Feuilles en dense rosette, oblongues-ovales ou ovales-cunéiformes, pointues ou tronquées, mucronées, à la face supérieure plate ou concave, 7 – 7,5 x 1 – 3,5 cm, épaisses, presque blanches ou verdâtres glauques, parfois teintées de mauve.

 

Inflorescence : cyme scorpioïde de 10-15 cm de haut, pédicelles 6 – 14 mm.

 

Fleurs :  Sépales 5 – 10 mm, resserrés ou étendus, corolle conique-urceolée 11 – 18 x 8 – 12 mm de diamètre, rose clair ou vif, légèrement glauque, souvent jaunâtres ou verdâtres à l'apex.

 

Cytologie : n = 31, 32, 34, 60, 62-63, 96, 120-130

 

Note

1.Une espèce tout à la fois populaire et variable, ayant entraîné la publication de nombreux taxons qui diffèrent par de petits détails comme la forme ou la taille de la feuille, la longueur des sépales ou la couleur de la corolle, et sont donc mis en synonymie.

 

2. Malheureusement, ces noms maintenant obsolètes plaisent encore, tant dans les collections privées que publiques, générant beaucoup de confusions parce que souvent appliqués à la mauvaise plante. Un exemple : ce qui est distribué en tant qu'E. potosina est une plante qui rejette facilement  – mais la description d'E. potosina établit clairement que la plante rejette peu, voire pas du tout. Ce qui signifie que la photo dans Echeveria, de Pilbeam, p. 106, Fig. 117, montrant une plante pleine de rejets, est fausse.




< back