Echeveria
General Information   |   Species   |   Hybrids   |   Cultivars   |   Unidentified species

Echeveria crenulata

 Distribution : Mexique (Cuernavaca, Morelos)

 

 

Description (selon Contributions of US Nat. Herb., XIII:295, 1911) :

    

Tige : Caulescente, la tige des plantes cultivées est courte, mais celle des spécimens rencontrés dans la nature est plus allongée et large.

 

 

Feuilles : Feuilles basales chez les plantes sauvages largement obovales, plus de 30 cm de long, 15 cm de large, à l'apex arrondi et s'affinant à la base en un pétiole bien distinct ; vert clair, légèrement glauque, à marge ondulée pourpre rouge. 

 

 

Inflorescence : Bractées pointues, ovales à spatulées, s'affinant en un pétiole épais ; inflorescence en court panicule à branches latérales courtes, peu fleuries, avec des bractées plutôt distantes du pédoncule.

 

Fleurs : Sépales s'écartant largement, très inégaux, pointus corolle de 15 mm de long, fortement anguleuse, jaune clair-rouge, pétales pointus.

 

 

Note :

1. La description dans IHSP, 2003, est incorrecte ; c'est le résumé de la description faite par E. Walther d'une plante qu'il appela "E. crenulata" bien que très différente de la plante décrite par Rose.

2. La description de John Pilbeam, The genus Echeveria, est aussi basée sur la description d'E. Walther, et par conséquent aussi incorrecte.

De plus, les deux photos publiées sur la page 94, Fig. 93 & Fig. 94, n'ont rien à voir avec E. crenulata : la Fig. 93 montre plutôt l'un des hybrides californiens à feuilles ondulées, et la Fig. 94 représente les fleurs d'une plante d'origine inconnue et appartenant au Jardin Botanique de Munich.

3. Charles Uhl met de toute manière en doute la validité de cette espèce ; dans Haseltonia 9, p. 129, 2002, il écrit :

“Le type provient d'une barranca près de Cuernavaca, dans une région où les Gibbiflorae varient considérablement en forme et ploïdie, un endroit où de nombreuses espèces ont été nommées. Cette espèce à larges feuilles est intermédiaire entre E. gibbiflora, dont la tétraploïdie (n – 54) est commune dans cette région, et E. fulgens, laquelle est fréquente juste à l'ouest. Une ou plusieurs collectes que j'ai enregistrées sous ce nom pourraient appartenir à E. crenulata, mais je doute de sa validité en tant qu'espèce.”

 

4. Les photos  http://www.crassulaceae.com/crassulaceae.com/botanik/pflanzen/botspezies_seite_en.asp?main=120780&menu=1&bgt=cm&genus=ECHEVERIA&gnr=1610

 

n'ont rien à voir non plus avec E. crenulata Rose.

 

Voir aussi : Echeveria crenulata Rose, 1911 - questioned




< back